Karaage, Tonkatsu, Shoyu : Kézako ? Lexique à usage des non-initiés.

Vous êtes nombreux à nous demander la signification de certains termes japonais de notre carte Ramen Ta Faim. Voici donc un petit lexique à usage des non-initiés à la cuisine japonaise.

Les Gyozas

Les Gyozas sont de plus en plus populaires en France, pour notre plus grand bonheur!  Il s’agit de ravioli garni d’un mélange de porc, d’herbe, de gingembre, sauce soja… Ils sont grillés à la poêle mais que d’un côté !

Le Poulet Kara-age

Véritable institution au Japon, les Karaage sont des morceaux de poulet tendres et juteux panés puis fris. On peut les déguster tels quels, ou les agrémenter de mayonnaise, de sauce caramélisée ou de soja.

Le Miso

Le miso est une pate de soja fermentée très couramment utilisée dans la cuisine Japonaise. On mélange le miso au bouillon du ramen pour un goût salé, unique. Ce condiment est aussi réputé pour avoir de nombreuses vertus. Sa fabrication est un véritable art et on trouve une multitude de Miso différents sur le marché : blanc, jaune, noir…

Le Shoyu, ou sauce soja

Shoyu en japonais signifie simplement la sauce Soja. Il existe deux grandes famille de Shoyu, la normale et la claire (Usukuchi, utilisée principalement en cuisine pour ne pas trop colorer les aliments, mais encore plus salée). Contrairement à ce que l’on peut croire, la sauce soja sucrée que l’on trouve beaucoup dans les restaurants de sushi en France, n’existe pas au Japon.

Le Porc Châshû

C’est le porc typique des ramen. Il s’agit d’un morceau de porc braisé, présenté en tranches. Souvent caramélisé sur le dessus, il apporte une touche sucrée au ramen et donne au bouillon un goût unique.

Le Porc Tonkatsu

Il s’agit cette fois-ci d’un morceau d’échine de porc pané croustillant dont raffole les Japonais. Souvent servi en plat principal ou sur un bol de riz, c’est aussi un régal en accompagnement de ramen.

Le Narutomaki

Le Narutomaki est une pate de poisson cuite à la vapeur, colorée rose et blanche, qui peut s’apparenter à du surimi. Il s’utilise principalement en décoration de Ramen ou Soba. La spirale visible au centre fait référence aux tourbillons du détroit de Naruto, situé à Kansai (sud du Japon).

Les Yakisoba

Il s’agit de nouilles sautées aux petits légumes et à la viande. Inspirée de la cuisine chinoise, les Yakisoba sont  très populaire au Japon et souvent dégustées sur le pouce dans la rue ou pendant les matsuri (festivals, fêtes japonaises).

Les Mochi

Le mochi est une préparation à base de pate de riz gluant, que l’on fabrique traditionnellement en tapant du riz cuit avec un gros mortier jusqu’à obtenir une pâte bien lisse. Aujourd’hui, on utilise surtout de la farine de riz que l’on mélange à de l’eau. Les mochi sont déclinés sous toutes les formes, et les goûts, mais le plus connus est le Daifuku, un mochi fourré à la pate anko (pâte d’haricot rouge), ou la version améliorer, le Ichigo Daifuku : Mochi avec une fraise entière dedans, agrémenté de pâte anko.

Les Dorayaki

Avez-vous vu le film « Les Délices de Tokyo » ? Après visionnage, vous saurez tout sur ces patisseries japonaises très populaires. Les Dorayaki se composent de deux pancakes fourrés à la pâte d’haricot rouge. On les mange souvent sur le pouce, encore chaud. Dora signifie « gong », comme la forme des pancakes, et yaki signifie « grillé ». Patisserie à goûter de toute urgence !

Commentaire ramen ta faim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*